Populisme

Cet essai analyse le populisme non comme un phénomène politicien mais comme une tendance de fond accompagnant, de manière protéïforme, la désintégration de l'identité ouvrière. L'enjeu central du populisme apparaît ainsi comme la recherche conflictuelle d'appartenances – politiques, religieuses, culturelles, nationales, raciales – invoquées pour supplanter celle qu'offrait jadis la classe, désormais devenue une contrainte extérieure.


Cet article n’est pas encore en accès libre. Pour le lire, on peut acheter ce numéro de la revue en libraire ou le commander en ligne.
stoff

La version mobile du site est en cours de construction.